Secteurs d’Activité

iMMAP fournit un service de gestion de l’information dans trois secteurs clés:  

 

 

Réduction des Risques de Catastrophe

iMMAP développe des outils et des méthodes d’analyse des risques pour identifier les aléas naturels et /ou anthropiques, les populations, les ressources vulnérables. Ces informations sont ensuite utilisées pour guider la mise en œuvre d’activités telles que:

  • Atténuation des risques et renforcement des capacités
  • Systèmes d’alerte précoce en cas de sécheresse, de crises alimentaires et d’épidémies
  • Programmes de lutte antimines
  • Reconstruction des infrastructures suite à des catastrophes naturelles ou anthropiques
Développement

Les acteurs du développement fondent leurs stratégies et leurs plans d’interventions sur la base d’informations fiables, témoignant du contexte socio- économique et environnemental. iMMAP utilise son savoir-faire technique acquis dans des contextes d’urgence et de résilience pour faciliter la mise en œuvre d’activités de développement telles que:

  • Proposition d’outils d’aide à la décision fondés sur la collecte et l’analyse de données
  • Analyse des indicateurs sociaux économiques et environnementaux
  • Développement de systèmes d’information géographique (SIG) pour l’aménagement du territoire
  • Développement de solutions techniques adaptées aux contextes, capacités et budgets locaux
  • Renforcement des capacités au sein des administrations locales et des agences de développement

 

Réponse d’Urgence

En cas d’urgence, iMMAP déploie rapidement des experts en gestion de l’information pour appuyer la mise en œuvre d’activités d’intervention. Un soutien est fourni aux gouvernements, aux agences des Nations Unies et aux partenaires d’implémentations pour accomplir les tâches suivantes:

  • Développer et maintenir une compréhension du contexte d’intervention
  • Identifier les populations vulnérables et leurs besoins
  • Coordonner et faciliter les efforts de réponse
  • Faciliter l’accès et atténuer les risques des acteurs humanitaires dans les zones interventions
  • Suivre et évaluer les activités et leurs impacts
  • Renforcer la capacité de gestion de l’information